Lundi dernier, un coup de fil est venu perturber notre petite vie ; en effet, notre vétérinaire m'a appelée en m'expliquant qu'un monsieur venait de lui déposer un carton avec trois chatons, et qu'il souhaitait qu'on les euthanasie... Mais ils ne venaient pas de naître, ils avaient quelques jours déjà. Julie (la véto) se souvenant que nous avions élevé Isatis au biberon, a tout de suite pensé à nous. Après mon rendez-vous d'ophtalmo dans la même ville (ça tombait bien), je me suis donc rendue à la clinique pour découvrir deux petites boules de poils ; une autre cliente passée un peu plus tôt avait craqué sur un des ces minuscules chatons.

Je suis donc rentrée avec deux petits, et toute la panoplie pour les élever. Il a fallu d'abord les dépucer, quel boulot !!! Heureusement que Marie-Bérénice est venue nous prêter main forte, elle a la technique, c'est certain !

Bref, depuis donc une semaine, je pouponne. Ce matin c'était reprise des mes cours de couture, c'est Philippe (qui n'a pas cours le lundi matin) qui s'y est collé avec beaucoup... de sérieux, voyez vous-même :

DSCF9936

Apparemment il y aurait un mâle et une femelle ; après délibération, toute la famille ayant été mise à contribution, ils s'appellent Julius et Junon ; normal, nous les appelons les "juju"...

DSCF9903

Julius est le plus foncé des deux ; ils dorment toujours collés l'un à l'autre :

DSCF9977

Ils ouvrent leurs yeux depuis samedi :

DSCF9987

Bref, voilà de l'occupation !!!

Et comme si ça ne suffisait pas, Philippe a passé son samedi après-midi aux urgences avec Eléonore ; en effet, elle était partie courir et son genou gauche a laché... A la radio, rien d'anormal, la voici donc de nouveau avec une attelle et j'essaie depuis un bon moment d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste pour la suite des évènements. Cela faisait tout de même 14 mois que nous n'étions pas allés aux urgences, presque un reccord !!!

Bon, il y a pire, alors on relativise. Demain je vous montrerai une nouvelle réalisation ; en attendant, bon début de semaine à toutes et tous...