Ceux qui me connaissent bien savent que j'adore l'histoire, surtout médiévale, mais l'histoire, ça c'est sûr !

Depuis que nous sommes arrivés en Bretagne, nous n'avons pas la télé (il faut faire installer une parabole et pour le moment ça n'est pas dans nos priorités). Cela me laisse beaucoup plus de temps pour lire (mais du coup, je brode moins vu que d'habitude je brode devant mon écran).

Voici trois livres que j'ai adoré, ils sont de Jean d'Aillon, que je ne connaissais pas. Il s'agit de "la guerre des trois Henri", une trilogie bien sûr où les héros sont mélés à l'Histoire avec un grand H. Les trois Henri, ce sont bien entendu Henri III, alors Roi de France, Henri de Guise et Henri de Navarre, le futur Henri IV.

Le premier s'appelle "les rapines du Duc de Guise" et commence en 1585.

9782253128564

Après trente ans de guerre civile et le massacre de la Saint-Barthélémy, la France est plus divisée que jamais. Trois Henri se disputent un trône à l'équilibre fragile. Henri III veut garder sa couronne, mais n'a pas d'héritier. Henri de Navarre, le protestant, tient à faire valoir ses droits, mais Henri de Guise, l'ultracatholique, refuse de laisser un hérétique régner sur la France.

Sous la direction de Henri de Guise, la ligue organise un vaste rapinage de l'impôt de la taille, afin de lever une armée catholique. C'est en recherchant l'assassin de son père, contrôleur des tailles, qu'Olivier Hauteville va croiser la route des ligueurs. Il rencontre également Cassandre, une jeune protestante qui a bien des raisons de s'intéresser à cette enquête.

Le second s'intitule "la guerre des amoureuses".

9782253128571

1586. Le duc de Guise, surnommé le Balafré, contrôle ma moitié de la France. Henri III n'est même plus le roi de Paris où la ligue fait la loi, tandis que le huguenot Henri de Navarre conduit une guerre d'escarmouches dans l'ouest du royaume. Décidée à mettre un terme à cette guerre, Catherine de Médicis part rencontrer Navarrre, héritier légitime selon la loi salique, pour le convaincre de se convertir et de devenir ainsi le futur roi de France. Si ce dernier refuse, il devra mourir...

Mais est-ce la véritable raison de ce voyage ? Pourquoi a-t-elle choisi Michel de Montaigne, l'ami d'Henri de Navarre, comme messager ?

Tiraillé entre sa foi catholique et son amour pour la protestante Cassandre de Mornay, Olivier Hauteville découvre que la duchesse de Montpensier a commandité l'enlèvement de sa bien-aimée pour faire pression sur Henri de Navarre. Fou de douleur, il décide de partir en quête de la jeune femme.

Le dernier s'appelle "la ville qui n'aimait pas son roi".

9782253128588

1588. Alors que la guerre continue de faire rage dans toute la France, une nouvelle inattendue ébranle le royaume : le prince de Condé est mort, empoisonné. Pour enquêter sur ce décès soudain, Olivier Hauteville doit se rendre à Paris avec Cassandre, sa jeune épouse protestante. La ville est à feu et à sang, déchirée par les affrontements qui opposent la ligue, les homme du roi et les huguenots.

Surveillés par les ligueurs, Cassandre et son mari se cachent au milieu d'une troupe de comédiens, dans les ruines de l'hôtel de Bourgogne. Le temps leur est compté. Avec Nicolas Poulain, espion du roi, Olivier Hauteville prend tous les risques pour organiser une alliance entre Henri III et Henri de Navarre. Parviendront-ils à déjouer les pièges tendus par la ligue et Madame de Montpensier, tout en assurant la sécurité de Navarre ?

Voilà, j'ai beaucoup aimé ce mélange de héros imaginaires et personnages historiques. Très bien documenté, on y retrouve souvent des phrases célèbres de ces grands hommes. Même si j'ai un peu quitté ma période préférée, j'ai eu beaucoup de plaisir avec cette histoire. Bref, un bon moment de lecture !

Pour finir, voici un de mes cadeaux de Noël offert par mon petit mari :

9782915623796

J'ai hâte de le lire, mais je suis en ce moment dans une autre série, je vous en parlerai bientôt !