Aujourd'hui, je laisse de côté la série des "enfants de la terre" pour vous parler d'un livre découvert à la fin de l'été.

Il est écrit par Valeria Montaldi, voici la couverture :

51BfKlABIlL__

L'histoire :

"Sous le règne de Saint Louis, Caterina exerce la médecine à Paris, à l'Hôtel-Dieu, malgré l'hostilité de ceux qui l'entourent. Libre, devenue enceinte, elle découvre trop tard que son amant est déjà marié, et elle décide alors d'assumer seule son destin. C'est l'époque où la dissection des cadavres, interdite par l'Eglise, se fait en cachette. Mais le groupe auquel elle appartient est dénoncé et ses confrères masculins décident lâchement de lui faire porter l'entière responsabilité du délit. Abandonnée par tous, Caterina parvient à s'enfuir en Italie où, plus passionnée que jamais par son métier qu'elle reprend à l'hôpital, elle lutte jusqu'au bout de ses forces contre la jalousie et la misogynie de ses confrères."

"Un magnifique roman fondé sur des documents authentiques, qui nous prouve que, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il y eut bien des femmes médecins au Moyen Age !"

Alors, même si effectivement ce livre raconte un pan méconnu du sort des femmes à cette époque, j'ai eu du mal à m'identifier au personnage (et même le prénom n'y a rien fait !!!). Le début m'a paru décousu, et il a fallu une bonne ciquantaine de pages pour arriver à me passionner pour cette histoire.  Je trouve même que le résumé en dit vraiment trop, du coup, beaucoup moins de surprise à la lecture. Et pourtant, vous savez que le Moyen-Age est ma période préférée !!! C'est vite lu, 548 pages, mais il est vrai que je venais juste de finir deux "pavés" dont je vous parlerai très bientôt et pour lesquels j'ai vraiment craqué !

Voilà, bon jeudi à vous, le froid commence à s'installer, alors couvrez-vous bien !