05 février 2020

Guilhem d'Ussel, Monstégur 1201

Oh là là ! J'ai du retard dans mes publications lecture, et pourtant !

Alors j'essaie de reprendre dans l'ordre, avec la suite des aventures de Guilhem d'Ussel : "Montségur 1201".

Montsegur-1201

"Le château de Saverdun fait l'objet d'une querelle entre le comte de Toulouse et le comte de Foix, Pour initier un accord, ce dernier envoie sa soeur, Esclarmonde, négocier avec Toulouse. La rencontre a lieu lors des fêtes de Pâques de l'an de grâce 1201. Durant les festivités, des événements tragiques se succèdent, entraînant Guilhem d'Ussel dans une incroyable conspiration, où des destins que tout oppose vont s'affronter.
Que cherche l'inquiétant comte Dracul, ambassadeur de Transylvanie ? Que convoitent les moines de Cîteaux dans leur chasse contre les hérétiques cathares ? Guilhem parviendra-t-il à sauver la femme qu'il aime dans cette quête éperdue du Graal "

Alors, comme toujours, j'adore suivre les aventures de ce héros, c'est toujours aussi bien écrit, bref, encore un excellent moment de lecture !

Autre sujet : je voulais remercier toutes les personnes qui m'ont demandé des nouvelles des enfants qui vivent en Chine : après avoir été confinés à Emping dans la belle-famille, ils ont eu l'autorisation de rentrer chez eux à Shenzhen, tout en restant dans l'appartement jusqu'à dimanche dernier. Edouard et Ann ont pu reprendre le travail lundi mais les écoles restent fermées pour au moins encore deux semaines. Ils sortent très peu, toujours avec des masques, espérons qu'ils échapperont tous les quatre à ce virus...

Sur ces nouvelles, je vous souhaite une belle journée, ici elle s'annonce ensoleillée, ce qui va faire du bien !

Posté par Chef de tribu à 08:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


16 août 2014

Dans les griffes de la ligue...

Un peu de lecture en ce week-end de mi-août.

Vous savez que j'aime lire Jean D'Aillon, d'ailleurs je vous en parlais ici, ici mais aussi ici.

La couverture :

Jean d'aillon 1

l'histoire :

"1er août 1589 : Henri III est poignardé par le moine Jacques Clément. Mais un doute s'intalle chez Olivier Hauteville : le visage de l'assassin, même défiguré par les coups des gardes du Roi, ne ressemble guère à celui du Clément qu'il a connu. De plus, la jeune Gabrielle d'Estrées confirme que l'homme massacré n'est pas le jacobin recontré la veille du régicide. Qu'est-il arrivé ? Y a-t-il eu substitution ? Si oui, qui a tué Henri III ? Et où se cache le meurtrier ?

Henri IV et ses proches doivent à tout prix savoir. D'autant que la Sainte Ligue s'active, et qu'une société secrète, les gardiens de la Foi, cherche la ruine du Béarnais. Pour qui oeuvrent ces archanges de la mort ?

Chargé de résoudre ces énigmes, Olivier Hauteville doit frôler la mort et repousser les limites de l'infamie. A ses risques et périls...comme à ceux des siens."

Alors comme d'habitude, j'ai dévoré ce roman, mélant fiction et personnages réels. Histoire rocambolesque il est vrai, mais pourquoi pas, après tout ? L'écriture est toujours aussi limpide. J'ai juste regretté que le personnage de Cassandre, si casse-cou dans les autres livres, ne fasse que de toutes petites apparitions ; elle apportait, je trouve, une note féminine non négligeable...

Voilà  si vous aimez ce genre de livre, n'hésitez pas !

Bon week-end à vous, à très bientôt...

Posté par Chef de tribu à 19:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juin 2014

Les aventures de Guilhem d'Ussel, chevalier troubadour

Un peu de lecture pour commencer la semaine. Je vous ai déjà parlé de Jean D'aillon, ici. Le livre s'appelait "de taille et d'estoc".

Voici donc la suite des aventures de notre héros :

Couverture Jean d'Aillon

Il s'agit en fait de trois histoires. Voici les résumés :

"1198. Enlevé par des inconnus, Roncelin, vicomte de Marseille, a disparu. Sept compagnons partent à sa recherche. A leur tête, Guilhem d'Ussel, joueur de vielle et fine lame. Mais dans leur équipée, certains semblent être animés de toute autres desseins. Quelles sont les véritables raisons de leur venue à Marseille ? La ville riche phocéenne attire bien des convoitises..."

"1199. Richard Coeur de Lion trépasse au cours d'un siège, entouré de sa mère Aliénor et de son ami Robert de Locksley, connu dans sa jeunesse sous le fameux nom de Robin Hood. Accusé de vol, Locksley disparaît. Pourchasé par les templiers, traqué par le prévôt de Paris, Guilhem d'Ussel le retrouvera-t-il vivant ?"

"1200. Après la mort de Richard Coeur de Lion, son frère Jean lui succède. Mais le roi de France, Philippe Auguste, apprend qu'un testament de Richard désignant comme successeur son neveu Arthur de Bretagne, est dissimulé à Londres. Il charge donc Guilhem d'Ussel, qui lui avait déjà sauvé la vie, de le ramener..."

Mon avis : comme toujours, lire Jean D'aillon est un vrai bonheur. Nous voyageons toujours au côté de notre héros, les aventures se succèdent, et les bons et les méchants aussi. Les descriptions sont toujours aussi intéressantes, aucune difficulté pour se projeter dans cette époque. Les armes, les tactiques, les ruses, tout y est particulièrement bien écrit. Vous savez que j'adore l'Histoire, surtout moyennâgeuse, et même si parfois j'ai du mal avec les personnages fictifs, les "vrais" personnages y sont bien représentés. Bien sûr, l'auteur prend des libertés, mais cela ne gâche en rien ce moment de lecture ! Alors si vous aimez, foncez !!!

Bon début de semaine, toujours avec le soleil... et à très vite !

Posté par Chef de tribu à 09:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2014

De taille et d'estoc

L'an dernier, je vous avais parlé d'une trilogie écrite par Jean D'aillon "la guerre des trois Henri", je vous racontais ça en détail ici.

J'ai terminé un autre livre de cet auteur : "de taille et d'estoc" ; voici la couverture :

De taille et d'estoc

L'histoire :

"Marseille, 1187. Antoine, orphelin de treize ans recherché pour meurtre, se retrouve seul sur les routes infestées de bandits, de mercenaires mais aussi de quelques belles âmes. L'adolescent, qui dorénavant se fait appeler Guilhem, va, au hasard d'étonnantes rencontres, être initié à l'art des troubadours tout comme à celui de la coutellerie, du lancer de couteau et du duel.

Son chemin croise, un jour, celui de Joceran d'Oc et de Jeanne de Chandieu qui, pour vivre leur passion, ont quitté l'habit et les ordres religieux.. Ils n'en sont pas moins accusés d'avoir dérobé la Sainte Lance, inestimable relique rapportée de Terre Sainte par les croisés."

J'avais déjà apprécié la plume de Jean d'Aillon et n'avais qu'une hâte  : pouvoir lire de nouveau l'un de ses romans. Un plaisir, vraiment, cela se lit tout seul, un peu moins de 600 pages. J'ai aimé voyager avec ce héros, dans une région que je connais un peu, j'y retrouvais mes souvenirs ; il ne me fut donc pas difficile de cheminer aux côtés de ce jeune homme, dans une époque déjà bien troublée. Tout y est, l'espoir, le désespoir, la lutte, la camaderie, la trahison, l'amour,  etc...  Les personnages qui gravitent autour de lui sont tout aussi attachants ou repoussants mais ils ne laissent pas indifférents.  Les descriptions des armes sont extrémement bien détaillées, et même pour quelqu'un comme moi qui n'y connais rien, cela est instructif. Bref, encore un excellent moment !

Je lis d'ailleurs la suite, je vous en parlerai bientôt !

Posté par Chef de tribu à 07:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2013

Lecture...

Ceux qui me connaissent bien savent que j'adore l'histoire, surtout médiévale, mais l'histoire, ça c'est sûr !

Depuis que nous sommes arrivés en Bretagne, nous n'avons pas la télé (il faut faire installer une parabole et pour le moment ça n'est pas dans nos priorités). Cela me laisse beaucoup plus de temps pour lire (mais du coup, je brode moins vu que d'habitude je brode devant mon écran).

Voici trois livres que j'ai adoré, ils sont de Jean d'Aillon, que je ne connaissais pas. Il s'agit de "la guerre des trois Henri", une trilogie bien sûr où les héros sont mélés à l'Histoire avec un grand H. Les trois Henri, ce sont bien entendu Henri III, alors Roi de France, Henri de Guise et Henri de Navarre, le futur Henri IV.

Le premier s'appelle "les rapines du Duc de Guise" et commence en 1585.

9782253128564

Après trente ans de guerre civile et le massacre de la Saint-Barthélémy, la France est plus divisée que jamais. Trois Henri se disputent un trône à l'équilibre fragile. Henri III veut garder sa couronne, mais n'a pas d'héritier. Henri de Navarre, le protestant, tient à faire valoir ses droits, mais Henri de Guise, l'ultracatholique, refuse de laisser un hérétique régner sur la France.

Sous la direction de Henri de Guise, la ligue organise un vaste rapinage de l'impôt de la taille, afin de lever une armée catholique. C'est en recherchant l'assassin de son père, contrôleur des tailles, qu'Olivier Hauteville va croiser la route des ligueurs. Il rencontre également Cassandre, une jeune protestante qui a bien des raisons de s'intéresser à cette enquête.

Le second s'intitule "la guerre des amoureuses".

9782253128571

1586. Le duc de Guise, surnommé le Balafré, contrôle ma moitié de la France. Henri III n'est même plus le roi de Paris où la ligue fait la loi, tandis que le huguenot Henri de Navarre conduit une guerre d'escarmouches dans l'ouest du royaume. Décidée à mettre un terme à cette guerre, Catherine de Médicis part rencontrer Navarrre, héritier légitime selon la loi salique, pour le convaincre de se convertir et de devenir ainsi le futur roi de France. Si ce dernier refuse, il devra mourir...

Mais est-ce la véritable raison de ce voyage ? Pourquoi a-t-elle choisi Michel de Montaigne, l'ami d'Henri de Navarre, comme messager ?

Tiraillé entre sa foi catholique et son amour pour la protestante Cassandre de Mornay, Olivier Hauteville découvre que la duchesse de Montpensier a commandité l'enlèvement de sa bien-aimée pour faire pression sur Henri de Navarre. Fou de douleur, il décide de partir en quête de la jeune femme.

Le dernier s'appelle "la ville qui n'aimait pas son roi".

9782253128588

1588. Alors que la guerre continue de faire rage dans toute la France, une nouvelle inattendue ébranle le royaume : le prince de Condé est mort, empoisonné. Pour enquêter sur ce décès soudain, Olivier Hauteville doit se rendre à Paris avec Cassandre, sa jeune épouse protestante. La ville est à feu et à sang, déchirée par les affrontements qui opposent la ligue, les homme du roi et les huguenots.

Surveillés par les ligueurs, Cassandre et son mari se cachent au milieu d'une troupe de comédiens, dans les ruines de l'hôtel de Bourgogne. Le temps leur est compté. Avec Nicolas Poulain, espion du roi, Olivier Hauteville prend tous les risques pour organiser une alliance entre Henri III et Henri de Navarre. Parviendront-ils à déjouer les pièges tendus par la ligue et Madame de Montpensier, tout en assurant la sécurité de Navarre ?

Voilà, j'ai beaucoup aimé ce mélange de héros imaginaires et personnages historiques. Très bien documenté, on y retrouve souvent des phrases célèbres de ces grands hommes. Même si j'ai un peu quitté ma période préférée, j'ai eu beaucoup de plaisir avec cette histoire. Bref, un bon moment de lecture !

Pour finir, voici un de mes cadeaux de Noël offert par mon petit mari :

9782915623796

J'ai hâte de le lire, mais je suis en ce moment dans une autre série, je vous en parlerai bientôt !

Posté par Chef de tribu à 17:37 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :