08 septembre 2014

Rentrée et coups de gueule...

Et oui, tout a une fin, cet été a été riche en évènements, succession de nouvelles bonnes ou mauvaises, c'est la vie.

Nous avons donc organisé le mariage bis d'Edouard et Ann le 27 août, un des rares jours où il a fait mauvais !!!

Deux photos de cet évènement :

DSCF9671

Il manque Eléonore, c'est elle qui prenait la photo !

Nous avons transformé le salon pour l'occasion :

IMG_0069

Photo prise avec la caméra d'Eléonore,ça donne un drôle d'air à la pièce !

Voilà la rentrée a eu lieu pour beaucoup.

Eléonore qui avait terminé son travail de guide le 31 août au soir, a retrouvé le chemin du lycée dès le 2 septembre pour son année de Terminale "technicien menuisier agenceur". Cette année, nouveauté, elle est responsable de l'internat des filles. Vendredi dernier, nous lui avons trouvé son stage pour décembre et janvier, à Vannes ce qui lui permettra de continuer ce job à mi-temps.

Marie-Bérénice a intégré l'IFSI de Pontivy. Trois fois qu'elle passait le concours, trois réussites ! Mais en 2011, quand nous habitions en Champagne, elle avait suspendu ses études au bout d'un an et demi suite à de gros problèmes dans le service où elle était en stage, et en attendant notre arrivée définitive en Bretagne, avait demandé son transfert à l'IFSI de Lorient. Cela lui avait été refusé. Elle a ensuite trouvé un CDI en tant qu'aide-soignante dans une maison de retraite et a refait la demande en 2013, à Lorient et Vannes. Nouveau refus. Fin 2013, elle est allée à Rouen passer le concours ; deuxième réussite, mais son copain n'a pas voulu la suivre là-bas, elle a donc renoncé à sa place. Entre-temps, elle avait refait une demande de reprise à Lorient, Vannes, Pontivy et Rennes. Toujours du refus, et c'est après pas mal de courriers qu'elle a appris qu'en fait "vu qu'elle n'avait pas commencé ses études en Bretagne, elle ne serait pas reprise !!!". Elle a donc repassé une troisième fois le concours au printemps dernier, et là encore admise directement sur liste principale. Tous les acquis sont perdus, elle doit repartir de zéro, mais au moins, on pourra dire qu'elle est déterminée et heureusement car j'en connais qui auraient baissé les bras...

Quand à Constance, vous savez qu'elle avait obtenu son diplôme d'ingénieur chimiste, à tout juste 23 ans, en octobre dernier. Depuis, impossible de trouver du travail dans sa spécialité, partout on demande deux ans d'expérience minimum. Ses stages au Japon et aux Etats-Unis n'auront pas été un plus, hélas. Tout en cherchant du travail, elle a effectué son service civique de 8 mois auprès du secours catholique d'Aix en Provence. Nous l'installons à Lyon dans deux semaines, car en désespoir de cause, elle repart dans les études pour faire un doctorat, espérant ainsi avoir plus de chance de décrocher un job. D'autant que c'est un domaine qu'elle adore, elle ne se verrait pas faire autre chose.

Dès leur plus jeune âge, les enfants entendent  les parents leur tenir ce discours "travaille bien à l'école, tu auras un bon métier, un travail qui te fera lever chaque jour de bonne humeur". Mais notre société ne fait pas rien pour les y aider !!! Vous comprenez mes coups de gueule, car leur situation a de quoi nous mettre en colère, c'est difficile à vivre au quotidien ! Et voir ses enfants malheureux en se sentant impuissant, c'est terrible.

Pour Philippe, nouvelle rentrée, cette année dans un tout petit collège de moins de 130 élèves (ça le change du lycée de l'an dernier), à la Trinité-Porhoët. Malheureusement, si c'est un poste à l'année, il n'a que 12 heures de cours par semaine... Cela va lui laisser du temps pour réviser puisqu'il a l'intention de repasser le CAFEP qu'il avait raté de peu en 2013.

Moi, j'attends toujours, la balle n'est plus dans mon camp, je vous tiendrai au courant bien entendu !

J'ai beaucoup de choses à vous montrer, je vous dis donc à très bientôt...

Posté par Chef de tribu à 11:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :